MiCA l'aberration juridique !




Vous avez sans doute entendu parler ces dernières semaines de l'éventualité de réguler de façon drastique la blockchain et toutes ses applications et notamment, du protocole POW, l'un des protocole les plus surs sur la planète en matière de sécurisation de blockchain.

Cependant ce que vous n'avez pas encore remarqué, c'est que MiCA qui est sensé devenir le standard de la régulation de la blockchain au sein de l'Union est avant tout, la régulation d'une seule blockchain : Ethereum.


Un pour tous et tous pour un ?

Nous avions l'impression que Ethereum va représenter la quintessence de la régulation en matière de blockchain pour les 50 prochaines années au sein de l'UE.

En effet Ethereum est la seule blockchain qui jusqu'alors a permis un boom des solutions blockchain, notamment en proposant des solutions de construction d'applications décentralisées par utilisation de standards : ERC20, ERC721, ERC1400, etc!

Ces standards ne représentent qu'une goutte d'eau dans l'immensité de ce qui peut-être fait sur la blockchain en générale. Prononcer une norme juridique sur le NFT, c'est méconnaitre derrière que c'est juste une application du standard ERC721 et sur la blockchain Ethereum.


Je sais que je ne sais rien !

Faisons un parallèle de la règlementation MiCA avec l'apparition et l'utilisation en masse de voiture électronique, propulsée par Tesla Inc:

Réguler très tôt la blockchain actuellement, c'est supposé qu'après Ethereum, il n'y aura plus aucune innovation en matière d'application blockchain. C'est comme si Tesla était l'étalon d'or de la voiture électrique et qu'après elle, aucune autre compagnie au monde ne proposerait aucune alternative à la voiture électrique sachant que la technologie est naissante!

Je me répète : Mica légifère plus sur les standards Ethereum que sur l'ensemble de l'écosystème blockchain composé de plusieurs types de Blockchain !

Le standard Erc721 est utilisé pour les nfts, mais pas que pour les nfts!

Le standard erc20 est utilisé pour les ICOs mais pas seulement !

Le standard 1400 est utilisé pour l'immobilier, mais n'est pas uniquement fait pour l'immobilier.

La bonne question à se poser est la suivante : quelles autres standard vont naître des autres blockchain ? Quels seront leur impact ? Quelles conséquences juridiques elles apporteront ?


Si vous me lisez jusqu'ici c'est que vous avez compris où j'allais et pourquoi je déclare que Mica est une aberration juridique !


L'avenir des autres blockchains condamnées ?

Elrond, Cardano, bitcoin deviennent de facto des victimes collatérales de la légifération de Ethereum parce qu'il s'agit bien de cette Blockchain et de son écosystème qui sont visés.

C'est aussi le langage solidity qui est remise en cause parce qu'il est celui qui rends possible cette innovation.

Que fera la communauté Elrond ou Cardano ?

Nous pourrions assister sous peu à la fuite de nombreux projets de l'Union européenne vers des cieux plus favorables, là où la législation n'est pas encore envisagé et où des sandbox sont mis à disposition aux innovations Web.3

l'UE par la loi MiCA veut fixer un étalon juridique de la législation. Mais en le faisant, elle se tire une balle dans le pied ou la tête parce que la blockchain est un univers très instable et peu maîtrisé où les standards d'aujourd'hui seront dépassés dans quelque années où peut être mois!?


Que pouvons-nous faire ?

l'article 227, ex art 194 TEC soutient que : "Tout citoyen de l'Union, ainsi que toute personne physique ou morale résidant ou ayant son siège statutaire dans un État membre, a le droit d'adresser, individuellement ou en association avec d'autres citoyens ou personnes, une pétition au Parlement européen sur une question qui relève des domaines d'activité de l'Union et qui le concerne directement". Qu'est ce que cela implique ? Eh bien, cela donne à tout professionnel ou personne concernée directement ou indirectement par la régulation "abusée" de la Loi MiCA, d'adresser au Parlement de l'Union, une pétition sur cette règlementation qui affectera tout un écosystème à peine naissant.

Est-ce que la communauté blockchain de l'Union Européenne est prête à faire cette démarche ? Si oui, je suis votre homme !


Le chemin sera long pour nos députés européens !

Bonne chance à nous tous !

8 vues0 commentaire